Principaux actes en otoneurologie

Diagnostic et traitement des vertiges rotatoires

Video-Impulse test
Video-Impulse test

Les vertiges et les troubles de l’équilibre sont des pathologies fréquentes en médecine de ville. Il est donc important de savoir quand demander un bilan otoneurologique spécialisé. Ce bilan permet le plus souvent de distinguer une pathologie de l’oreille interne, d’une pathologie centrale ou psychosomatique. Il consiste en une étude du fonctionnement des différents récepteurs de l’oreille interne (tests caloriques, vidéonystagmographie, Video-Impulse test, potentiels évoqués myogéniques).

Diagnostic et traitement des patients souffrant de troubles de l'équilibre

Fréquents chez les seniors, les troubles de l’équilibre sont souvent liés à un défaut d’utilisation et d’intégration centrale des informations sensorielles impliquées dans la fonction d’équilibration. L’exploration des troubles de l’équilibre est réalisée grâce à différents outils qui vont permettre de comprendre leurs causes lorsque le bilan fonctionnel de l’oreille interne est normal. L’étude de l'équilibre sur une plate-forme fixe permet en premier lieu d'évaluer la posturographie statique, en condition «yeux ouverts» et «yeux fermés». L'étude de la posturographie dynamique sur une plate-forme mobile est plus riche d'enseignements.

 

L’Equitest est une plate forme de référence qui permet d'évaluer l’utilisation des différentes informations sensorielles dans le maintien de l’équilibre. Il permet à la fois de quantifier les troubles de l’équilibre et de juger de la bonne utilisation de l’entrée vestibulaire, visuelle ou proprioceptive. Il a aussi un intérêt en rééducation : il permet de corriger la mauvaise utilisation de l’information sensorielle visuelle, vestibulaire ou proprioceptive dans la vie quotidienne. Le but ultime de ce mode de rééducation est de prévenir les chutes et leurs conséquences fonctionnelles souvent délétères.

 

Nouvelle méthode de rééducation vestibulaire

La prise en charge des troubles de l'équilibre vise à traiter la cause quand cela est possible, mais, le plus souvent, l'objectif se limite à permettre au patient d’utiliser de nouvelles stratégies cognitives afin de suppléer l’information sensorielle déficiente.

Wii board pour le diagnostic des troubles de l'équilibre
Wii board pour le diagnostic des troubles de l'équilibre

Urgences vertiges

urgences equilibre
urgences equilibre

Les vertiges sont un motif fréquent de consultation dans les services d’accueil des urgences. Ils posent plusieurs problèmes diagnostiques du fait de l’intrication de plusieurs facteurs :

 

• Le mot vertige est utilisé abusivement par les patients : ils peuvent correspondre à de vrais vertiges rotatoires (le monde visuel tourne autour du patient) ou à des troubles de l’équilibre et des sensations d’ébriété sans notion rotatoire.

 

• Les signes d’accompagnement d’ordre neurovégétatif peuvent être intenses et angoissants : nausées, vomissements, impossibilité de marcher sans aide.

 

• Certaines étiologies peuvent mettre en jeu le pronostic fonctionnel.

Acouphènes

acouphenes2
acouphenes2

Les acouphènes sont un véritable problème de santé publique (prévalence 1 à 8 % de la population générale). Ce sont des bruits anormaux, qui peuvent être à type de bourdonnements d’oreille ou de sifflements que le patient entend de façon intermittente ou permanente, en l’absence de toute source sonore dans l’environnement. Uni ou bilatéraux, ils sont associés ou non à une surdité. Tout patient acouphénique nécessite une prise en charge par une équipe multidisciplinaire incluant un ORL, psychiatre, neuroradiologue, audioprothésiste afin d’essayer de déterminer la cause et d’essayer d’adapter au mieux la conduite thérapeutique.

>> En savoir plus sur les acouphènes

Neurinomes du VIII

Il peut se révéler par une surdité isolée et unilatérale, des sensations d’ébriété, un vertige rotatoire. Une IRM des CAI sera demandée au moindre doute afin de préciser sa localisation intra ou extracanalaire.

Paralysie faciale

Paralysie faciale
Paralysie faciale

Toute paralysie faciale, étant donné le retentissement fonctionnel et le préjudice esthétique majeur, doit être exploré rapidement par une imagerie et des tests électrophysiologiques afin d’en détecter l’origine et de mettre en place un traitement adapté, qui permettra le plus souvent d’aboutir à une récupération fonctionnelle complète.

 

Cependant, des séquelles peuvent persister qui peuvent nécessiter un recours à la médecine esthétique et/ou régénérative. Les spasmes au niveau du front, de la paupière et / ou du sillon nasogénien et des commissures labiales peuvent ainsi être aisément corrigées.